Martine Aubry Présidente de la République!

Publié le par Les chevaliers de la nappe ronde

A deux jours des élections européennes, les Chevaliers de la Nappe Ronde sont en mesure de vous livrer le résultat du sondage lancé le 4 juin dernier sur Le Post.
 
Alors ! et si l'on en croit les résultats, en ce moment même Nicolas Sarkozy et Madame sont en train de boucler leurs valises Vuitton.
 
En effet, lundi matin, ils laisseront la place à Martine Aubry, qui compte tenu des résultats, renversera le gouvernement et s'installera à l'Elysée.
Dany le Rouge sera nommé Premier Ministre et José les Belles Bachantes, Ministre de l'Agriculture.
 
Par quel miracle ?
 
Par celui de notre sondage qui crédite le PS de 46% d'intentions de votes.
 
Vu le résultat d'Europe Ecologie, arrivant en seconde position avec 17,5%, il serait tout de même indécent de ne pas filer Matignon à Dany !
 
Enfin et pour être presque complet, il est à signaler que le Modem est crédité de 7,9% d'intentions de votes et arrive en 3ème position DEVANT l'UMP à 1,6% (à égalité avec le FN !).
 
Il y a donc fort à parier qu'avec un score pareil, cette fois-ci l'UMP n'ait pas droit au remboursement de ses frais de campagne.
 
Que nous apprennent les chiffres* de ce sondage ? 
 
1 - Qu'il y a des petits malins qui ont certainement voté plusieurs fois.
2 - Qu'il y a peu de doutes sur les préférences politiques du lectorat du Post.
3 - Que le Triumvirat Martine, Dany et José aux commandes...Là ! Enfin ! on risque de se marrer.
* les chiffres reportés dans cet article sont ceux arrêtés le 5 juin 2009 à 10h40 (avec 63 votes exprimés, soit un échantillon éminemment représentatif de 0,001% de la population française) et n'engagent aucunement les Chevaliers de la Nappe Ronde sur l'avenir de la France.

Publié dans Dessin du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Myosotis 08/06/2009 10:58


Je remarque qu'à Lille, Europe Ecologie a été largement devancée par le PS. C'est assez net que dans les fédérations où la vengeance de Reims a pu s'exprimer, le PS a perdu des sièges au profit de E.E. Tous ces petits Iago ont permis que le Chevalier Peillon ne soit que troisième. Ce n'est pas la classe que de faire des fratricides au nom de la peur d'une concurrence pour notre Princesse.  On ne donne pas "Espoir à gauche" à partir de la trahison contre les siens car cela développe de l'inquiétude sur ce quoi ces traîtres seraient capables s'ils avaient les manettes. Ce serait pure sagesse que de réfléchir à cela même si cela dérange. On ne change pas des profils de personnalités. J'ai appris beaucoup en observant toutes ces danses du ventres et ruses de sioux (grossières au demeurant). Il existe des personnalités qui, bien que subissant revers et trahisons, refusent de perdre leur âme pour ménager l'AVENIR et il existe, par contre, des apprentis sorciers qui avancent en meute capables de tout et même du pire comme tout mouvement "groupal" et qui crient victoire quand il faudrait se retrousser les manches avec anxiété devant l'ampleur du travail et des dégâts. On ne peut pas TOUT se permettre pour gagner y compris pour se venger. L'irrespect des uns ne doit pas provoquer l'irrespect des autres au risque d'être considérés comme aussi "malfaisants" qu'eux ! Il est illusoire qu'après avoir envoyé ses petits vassaux détruire le fief d'en face - sans avoir l'air d'y toucher - , la Princesse Ségoreine puisse "rappliquer" en disant : "c'est bon, on siffle la fin de la récré". "Vous avez compris maintenant, c'est a mon tour". Ce serait une vision binaire de la politique, bien trop égocentrée(on ne gagne jamais seul ou presque). Repartir sur une guerre "en miroir" de ce qu'on vient de vivre en substituant un TSM à un TSS où le seul fruit qui poussera sur ce terrain sera la mort du PS pour longtemps et provoquera inévitablement le discrédit suivi de la mise au placard de "La princesse au petit pois". http://www.hattemer.fr/Noel_contes/Conte_Andersen_Princesse_petit_pois.htm
On ne peut couler son bateau sans faire les frais du naufrage surtout si on persiste à ne pas vouloir sauter par dessus bord pour construire sur son propre rivage. Vulgairement, cela s'appelle "vouloir le beurre et l'argent du beurre" et ça ne fonctionne pas sans compter que ce n'est pas glorieux quand on s'est présenté comme les moralisateurs de ce vieux rafiot pourri !